3 outils infaillibles à intégrer dans ton quotidien !

3 outils infaillibles à intégrer dans ton quotidien !

Malgré tes différentes lectures en développement personnel et les vidéos de motivation visionnées, tu n’as toujours pas réussi à intégrer des outils concrets dans ton quotidien ? Tu te sens perdue et peine à voir une évolution concrète dans ton développement personnel ?

Tu ressens le besoin de te découvrir autrement en devenant actrice de ta vie sans dépendre d’une motivation ou d’une aide extérieure ?

Je te partage dans cet article 3 outils infaillibles à intégrer absolument dans ton quotidien pour ton développement personnel ! 

De l’introspection sur soi à la réalisation de tes objectifs

J’ai sélectionné ces 3 outils car facilement applicables dans ton quotidien, ils te permettront de te développer et d’améliorer tes relations interpersonnelles en :

  • Arrêtant de demander constamment conseils aux autres et trouver tes propres réponses
  • Réglant tes conflits sans attendre nécessairement des autres qu’ils changent
  • Ne cherchant plus de motivation extérieure pour réaliser tes objectifs 


Outil n°1 : L’art du questionnement

Socrate est un philosophe grec et est connu comme l’un des créateurs de la philosophie morale. D’après son idéologie, chacun aurait en lui le savoir sans en avoir conscience. C’est donc de ce principe qu’il a orienté ses disciples vers le questionnement.

“Mon art de maïeutique a les mêmes attributions générales que celui des sages-femmes.

La différence est qu’il délivre les Hommes et non les femmes et que c’est les âmes qu’il surveille en leur travail d’enfantement, non point les corps”. 

Socrate.

Dans cette posture, Socrate se compare aux sages-femmes qui aidaient aux accouchements. Ainsi, il a aidé ses disciples à acquérir une connaissance claire de celles qui se forment dans leur esprit en les questionnant.

Les enseignements de cet art consiste donc à :

  • Utiliser le questionnement pour découvrir par soi-même la vérité
  • Prendre le temps d’examiner les choses en détails
En effet, le fait de se poser les bonnes questions relève d’un art (c’est l’outil principal que j’utilise dans mes coachings) et cela implique donc de toucher les sens et les émotions, mais les bases de cet outil sont accessible à tous.

La mise en pratique

Maintenant que tu as découvert cet outil incontournable, voyons ensemble comment tu peux le mettre en pratique.

La prise de conscience :

En adoptant un état d’esprit orienté sur les solutions, tu te questionneras sur le but recherché pour chaque situation rencontrées. L’idée, c’est de se poser des questions de qualités, voici des exemples : 

Exemples : Comment je peux améliorer ma qualité de vie ? Quelle leçon est-ce que je peux tirer de cette épreuve ? Qu’est-ce qui me donne de l’énergie ? Comment je peux changer ma façon de percevoir le monde ? etc.

Dès lors que tu te poseras des questions de qualité, tu obtiendras des réponses de qualité.

Les bénéfices : 

Comme tu as pu le voir, Socrate avait pour objectifs d’accompagner ses disciples à un raisonnement personnel. Ainsi, en appliquant cet outil, tu cultiveras l’habitude de :

  • trouver des solutions par toi-même
  • être orienté solutions et résultat (le combo parfait pour plus d’optimisme)

Avec le temps, tu prendras réalisera que les conseils reçus ne sont pas toujours bénéfiques puisque des paramètres extérieurs sont à prendre en compte. En effet, un conseil n’est pas forcément adapté au vu de la personnalité de tout à chacun.

Sois-donc sûr qu’un raisonnement provenant de ta propre réflexion t’orientera plus certainement vers une voie adaptée à qui tu es.

Comment je m’y prends ?

  • Commence donc par te munir d’une feuille et d’un stylo en listant les 10 sujets / situations qui nécessitent une solution.
  • Transforme-les ensuite en questions orientées vers la recherche d’une solution.

Outil n°2 : La communication non violente

La communication non violente (la CNV)  a été créée par Marshall B. Rosenberg, psychologue américain.
Il a été inspiré de la pensée de Gandhi et celle de Krishnamurti pour mettre en place cette méthode de communication.

Ce dernier a observé leur manière de penser, de parler et a constaté l’impact positif favorisant le changement social et ce grâce à l’empathie et la bienveillance.

Il s’agit donc d’un outil de communication, principalement verbal, qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes ou au sein d’un groupe. C’est aussi une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres.

Comment la mettre en place ?

Afin de tirer avantages de ce moyen de communication, il est important de prendre conscience de celui utilisé habituellement.

Par exemple, lors d’un conflit, plutôt que de faire des reproches à son conjoint ou attendre de lui qu’il comprenne ce qui ne va pas, la CNV va permettre de faire passer un message clair en toute bienveillance.

Les 4 étapes de la CNV

Les étapes de ce processus de communications s’articulent autour de 4 étapes réunies sous l’acronyme OSBD :

▪ Observation (O) : décrire la situation sans juger

Dans un premier temps, tu constates la situation sans porter de jugement. Tu peux également utiliser l’art du questionnement en te posant les questions suivantes (exemple) :

Qu’est-ce qui, dans le comportement de mon conjoint m’a procuré ce mal-être ?

▪ Sentiment (S) : exprimer les sentiments et attitudes suscités dans cette situation en employant le « je »

“Tu m’as mise en colère”. S’il t’arrive de tenir ce genre de propos, commences progressivement par exprimer tes sentiments en utilisant le je. En disant “je suis en colère”, tu ne rends  plus responsable ton conjoint et le démuni d’un pouvoir exercé sur ton état d’être.

En agissant ainsi, ton conjoint prendra plus facilement conscience de l’impact de ces propos sur ton état. Ainsi, il ne se sentira pas accusé à tort puisqu’il se peut qu’il n’en mesure pas les conséquences.

▪ Besoin (B) : identifier et exprimer les besoins (un besoin insatisfait = émotion désagréable)

Afin de trouver une solution et se comprendre mutuellement, le besoin doit être clairement formulé et exprimé.

Si tu ressens le besoin d’être écouté par ton conjoint, fais le lui savoir clairement. Ceci apportera une compréhension plus saine et lui permettra également d’exprimer les siens (si le besoin se fait sentir)

▪ Demande (D) : faire une demande respectant les critères suivants : réalisable, concrète, précise et formulée positivement.

La formulation de ta demande permettra à ton conjoint d’y répondre précisément.

Par exemple : Pourrais-tu, s’il te plaît, m’écouter attentivement lorsque je t’exprime mes sentiments vis-à-vis de ton comportement à mon égard ? (en utilisant évidemment ton propre mode d’expression :))

Cet outil est formidable et il demande également une certaine maîtrise. Ne baisse les bras si tu n’arrives pas tout de suite à te faire comprendre et réessaye le plusieurs fois. Une fois installé dans ton quotidien, tu constateras l’impact positif ! 

Outil n°3 : La méthode SMART pour réaliser tes objectifs

Cette méthode est devenue incontournable ! Mais comment l’utiliser concrètement pour réaliser tes objectifs ?

Quel que soit le domaine de vie dans lequel tu souhaites te fixer un objectif, cette méthode te sera utile.

En quoi cela consiste ?

Cette méthode te permettra de définir précisément ce que tu souhaites, pourquoi tu le souhaites et comment le clarifier.

Par exemple, il se peut que ton objectif ne soit pas clairement défini. Ce premier élément sera déterminant quant à

  • sa réalisation
  • la motivation apportée à ce projet
  • l’aboutissement et la concrétisation de cet objectif.

Comment le mettre en pratique ?

Un objectif, pour qu’il soit déterminant et pour que tu puisses le réaliser doit impérativement être ce qu’on appelle « SMART » et doit respecter ces 5 critères :

S pour spécifique : Ton objectif ne doit pas être trop vague et général. Il doit être précis et tu dois savoir très exactement ce que tu veux.

D’ailleurs, si tu as besoin de clarifier l’un de tes objectifs, je te partage les clés pour y parvenir dans cet article.

M pour mesurable : Tu dois te fixer des indicateurs qui te permettront de savoir si tu te rapproches ou non, de tes objectifs.

En clarifiant  tes indicateurs, tu auras plus de facilité à te projeter dans sa réalisation et donc atteindre ton objectif.

A pour ambitieux : Ne te contentes pas de te fixer un objectif banal ou un objectif dont tu sais à l’avance que tu vas le réaliser facilement. N’aie pas peur de voir grand car l’intérêt de se fixer des objectifs (au-delà de les atteindre), c’est de sortir de ta zone de confort et exprimer tout ton potentiel ! Tu peux le faire alors vois plus loin !

R pour réalisable : Ambitieux mais réalisable. Cette étape t’incite à redescendre sur terre..

Certes, je t’encourage à rêver grand et à être ambitieuse mais surtout réaliste.

Bien entendu, tu ne peux pas te fixer comme objectif de devenir championne du monde de boxe en 1 mois si tu n’as jamais fait de sport !

Prends donc en compte tous les paramètres nécessaires (les différentes étapes) pour rendre cet objectif réalisable.

T pour temporel : Ton objectif doit être limité dans le temps. Prends le soin de te fixer une date limite à laquelle tu souhaites réaliser et concrétiser cet objectif.

Cela te permettra de rester focus et d’éviter de procrastiner.

S’adapter à son développement personnel

Bien que nous soyons dans une ère où le développement personnel et le bien-être sont à leur apogée, il est important d’utiliser des outils adapté à soi.

Qu’il s’agisse de l’art de se questionner, de la communication non violente ou de la méthode SMART, ces outils t’offrent des moyens d’évoluer à ton rythme tout en prenant en compte ta personnalité et ta singularité.

Ose donc te développer comme tu l’entends tout en restant dans un cadre visant à passer au niveau supérieur !

Si tu te sens encore perdue dans tes objectifs et que tu ne sais pas réellement ce que tu veux et que tu veux enfin trouver ta place, tu peux aussi télécharger ton E-book offert  pour aller plus loin : 

Rédigé par Aïssé Diakité, fondatrice de la Symphonie des Mots

Laisser un commentaire