5 clés pour avoir un plan d’action qui fonctionne

5 clés pour avoir un plan d’action qui fonctionne

À l’ère du développement personnel, le dépassement de soi,  l’épanouissement personnel et le bien être sont devenus des domaines dans lesquels chacun souhaite atteindre un objectif. Que tu souhaites perdre du poids, créer une entreprise, ou même trouver un équilibre dans ta vie personnelle, tout ceci passera par la mise en place d’un plan d’action.

Mais pourquoi est-ce si important d’avoir un plan d’action ? Pourquoi ne parviens-tu pas à t’y tenir lorsqu’il est mit en place ? Dans cet article, je vais te partager 5 clés inspirées de la méthode nippone Kaïzen, qui te permettront d’avoir un plan d’action qui fonctionne (pour de vrai) 🙂 !

L’importance d’avoir un plan d’action

 “Même un voyage de 1000 lieux commence toujours par un premier pas”  – Lao Tzu

Quel que soit le domaine de ta vie, tu as ce besoin profond de passer à une étape supérieure. Cependant, tu n’as aucun plan d’action pour atteindre ces différents objectifs. Tu peux être la personne la plus ambitieuse, sans plan d’action, tu te retrouveras facilement noyée dans un flot de tâches, d’idées et de directions.

Ne t’est-il pas déjà arrivé de débuter un projet sans arriver jusqu’au bout ? D’avoir un plan d’action mais de ne pas t’y tenir ?

C’est tout à fait compréhensible si tu manques de clarté et de visibilité. Tu penses savoir ce que tu souhaites mais ton objectif n’est pas précis. Dans ce cas, saches qu’il te sera moins aisé de t’en tenir à ton plan d’action.

Retiens donc :

  • qu’un plan d’action sans objectif clair n’est pas réalisable
  • qu’un objectif clair sans plan d’action n’est qu’un rêve

Ainsi, avant de débuter, gardes à l’esprit que, quel que soit le domaine dans lequel tu te lances, tu auras besoin d’un plan d’action, un fil conducteur, une feuille de route que je vais te présenter dans les prochains points.

Étape 1 : Faire le bilan de sa situation actuelle

Dans un premier temps, je te propose de te munir d’une feuille et d’un stylo. Prends le temps qu’il te faut pour te retrouver avec toi-même et faire le bilan de ta situation. Cette étape te permettra de définir tes priorités.

Afin d’y voir clair, trace dans un tableau le nombre de colonnes correspondant à tous tes domaines de vie (travail, santé, famille, sport, loisirs, couple, amis…) et poses-toi les questions suivantes :

  • Quels sont les domaines prioritaires dans ma vie ?

Tu peux répertorier les différents domaines et les classer ensuite par ordre de priorité. Je te conseille de te concentrer sur 3 domaines simultanément et selon leur nature.

  • Où est-ce que j’en suis ?

Par exemple, sur une échelle de 0 à 10, à combien estimes-tu être satisfaite dans le domaine du travail ? Si tu te positionnes à 5/10, pourquoi ?

  • Qu’est-ce que j’aimerai atteindre comme niveau dans ces domaines ?

Ici, je t’invite à te demander plus précisément comment est-ce que tu pourrais faire concrètement pour augmenter ta note d’1 point ? de 2 point ? à 10/10 ? En d’autres termes, quels actions te manquent ? Cette étape demande une réelle introspection alors je te suggère d’y revenir plusieurs fois si nécessaire.

Étape 2 : Comment se fixer des objectifs ? 

Cette question est une étape à part entière car malheureusement, beaucoup sont bloqués à cause d’objectifs peu clairs.

Tout d’abord, pour se fixer un objectif, ce dernier doit être précis, réalisable et daté dans le temps.

“Un but sans plan est un souhait” – Antoine de Saint Exupéry

Pour rendre ton objectif précis, commence par définir :

  • ce que tu souhaites exactement ?
  • la raison pour laquelle tu le désires (quel est ton “pourquoi”) ?
  • quel résultat souhaites-tu atteindre (qu’est-ce que cela va t’apporter comme bénéfice) ?

Ces différents points sont très importants car ils rendront ton objectif plus clair et lui apporteront un sens profond.

Car parfois, on se fixe des objectifs et ces derniers sont en réalité flous car au fond, nous ne savons pas clairement ce que nous voulons. D’où l’importance de faire une introspection. 

De ce fait, quels que soient les obstacles rencontrés, tu sauras précisément pourquoi tu ne dois pas abandonner.

Etape 3 : Fixer les sous-objectifs :  tâches, actions etc

Maintenant que tu as fixé tes objectifs en fonction de chaque domaine, c’est le moment de s’y atteler 🙂

Voici comment t’y prendre: 

Imaginons que ton grand objectif soit dans le domaine professionnel ; tu souhaites te lancer en tant que coiffeuse indépendante au 30 décembre 2020.

Les questions à se poser seront :

  • Quels sont les sous-objectifs, tâches et actions que je vais devoir faire pour réaliser cet objectif ?
  • Quels sont les ressources que j’ai à ma disposition pour le réaliser ? les ressources que je vais devoir aller chercher pour le réaliser ? 
  • Quelles sont les obstacles éventuels ? 
  • Quelles sont les tâches/actions que je vais devoir faire/mettre en place ? 

En notant tous ces éléments, tu vas pouvoir les définir en sous objectifs.

Par exemple :

Sous objectif 1Contacter 10 professionnels de la coiffure pour avoir des conseils (faire une enquête métier)

Sous objectif 2 : Mettre 200 € de côté tous les mois pendant 6 mois pour mon matériel 

Sous objectif 3 : Trouver un local pour mon salon de coiffure

Les choses ne commencent-elles pas à se dessiner ? Tu vois ainsi chaque petit pas à effectuer pour y arriver 🙂

Voyons maintenant ensemble la planification de ton plan d’action.

Etape 4 : Planifier ses actions de façon méthodique

La gestion du temps et l’organisation sont des domaines dans lesquels on peut vite se retrouver dépasser. Une mauvaise gestion du temps induit forcément un manque d’organisation, et vice versa.

D’ailleurs, il t’arrive surement de dire “je n’ai pas le temps”…  mais en réalité, cette affirmation veut tout simplement dire “ce n’est pas ma priorité”.

“Les obstacles sont ces choses effrayantes qui apparaissent quand vous perdez de vue vos objectifs” – Henry Ford

Pourtant, lorsqu’on voit des “mumpreneurs” gérer un business et s’occuper de leurs enfants, c’est qu’il est possible de faire beaucoup de choses en une journée. Nous sommes tous égaux face au temps et nous disposons toutes de 24H dans une journée, ce n’est alors qu’une question d’organisation 🙂 

Si tu considères que ton objectif est important pour toi, que tu sais pourquoi tu veux le réaliser et ce que cela t’apportera de positif, tu seras capable de le mettre en priorité. Ainsi, tu trouveras du temps dans ton planning pour le réaliser!

La méthode des 90 jours 

T’est-il arrivé de te voir proposer de planifier tes objectifs sur 6 mois voire 1 an ? De prendre des nouvelles résolutions le jour de l’an et ne pas les tenir ?

Je ne suis pas une adepte de ces planification sur du long terme car le changement, les évolutions sont des éléments importants à prendre en considération. En 1 an, il peut se passer tellement de choses!

En établissant ton plan d’action sur 90 jours (3 mois), cela te permettra d’avoir une plus grande flexibilité et rester au fait des éventuelles modifications à prendre en compte. Cela t’évitera de te retrouver frustrer si l’un de tes objectif n’a pas été atteint.

Alors commence par diviser ton planning par :

  • Mois : quelles sont les grandes actions que je vais devoir faire sur le mois 1 ? (liées au sous-objectif 1 par exemple)  sur le mois 2 ? sur le mois 3 ? 
  • Semaine : quelles sont les actions que je vais devoir faire la première semaine du mois 1 ? la deuxième semaine ? etc
  • Jour : quelles sont les actions que je vais devoir faire le premier jour de la semaine 1 ? le deuxième jour ? le troisième jour ? …

Ainsi, il te sera plus facile de planifier tes tâches.

Étape 5 :  S’auto-évaluer et réajuster son plan d’action si nécessaire

Cette étape est souvent oubliée voire inexistante. Pourtant ,elle reste l’une des plus importantes car elle te permettra de comprendre la pertinence de ton plan d’action.

Lorsque tu te fixes de nouveaux objectifs, tu ne sais pas forcément combien de temps une tâche va te prendre.

Ainsi, pour une tâche que tu avais estimé “rapide à réaliser”, elle te demandera peut-être d’investir 3 h de plus.

A contrario, une tâche que tu avais estimé “plus longue à réaliser” te demandera peut-être moins de temps.

Prévoir un temps de réajustement dans son planning

Afin que tu puisses suivre l’évolution de ton plan d’action, je te conseille fortement de prévoir un moment dans ton planning pour faire le bilan. Tu pourras observer ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins.

“La folie c’est de répéter toujours la même action en espérant qu’elle produise des effets différents” – Albert Einstein

Si ton plan d’action dure 90 jours, tu peux réajuster toutes les semaines ou tous les mois. Ça ne t’apportera que du bien de t’auto évaluer et réajuster.

De cette façon, le plan d’action sera juste et l’objectif sera réalisé.

Un bonus pour atteindre tes objectifs

Les différents points abordé te seront bénéfiques si chaque étape est respectée dans l’ordre :

  • Faire le bilan de ta situation actuelle
  • Se fixer des objectifs précis
  • Se fixer des sous objectifs
  • Planifier tes tâches et actions
  • S’auto-évaluer et réajuster si besoin

Et si tu as déjà trouvé ton ikigaï, que tu souhaites te lancer dans l’entrepreneuriat mais que tu as tout de même encore du mal à savoir par où commencer et que tu souhaites bénéficier d’un accompagnement et avoir un plan d’action personnalisé,

Bonne nouvelle !

En plus d’aider et d’accompagner les femmes à trouver leur ikigaï, j’aide également celles qui l’ont trouvé à se lancer dans leur projet entrepreneurial grâce à des méthodes de lancement de projet infaillible !

Alors si tu te sens perdue et que tu aimerais faire le point avec moi, tu peux réserver ton diagnostic offert avec moi juste ici : 

Rédigée par Aïssé Diakité, Fondatrice de le Symphonie des Mots

Laisser un commentaire