7 leçons pour augmenter son estime de soi

7 leçons pour augmenter son estime de soi

Dans cet article, je vais te partager mes 7 leçons de vie que j’ai apprise (du haut de mes 28 petites années) qui m’ont aidé à toujours être en cohérence avec qui je suis et à augmenter mon estime de moi-même.

Ici, ce ne sont pas des exercices que je vais te partager mais simplement des réflexions personnelles qui je l’espère, pourront t’inspirer.

Mais avant d’aborder plus en détail ces 7 leçons, revenons à la définition de l’estime de soi : en quelques mots, l’estime de soi est la valeur que tu te reconnais, l’amour que tu te portes et l’image que tu as de toi-même.

Attention, il y a une légère différenciation à faire entre confiance en soi et estime de soi. La confiance en soi est un domaine beaucoup plus large. La confiance en soi, c’est reconnaître tes capacités (intellectuelle, physique…) et savoir les mettre en avant. Je dirais alors que la confiance en soi englobe l’estime de soi.

Avoir une bonne estime de soi est important car c’est ce qui va te pousser à agir, à te respecter, à respecter tes décisions et engagements et ainsi être alignée avec tes valeurs.

« L’estime de soi-même est une des premières conditions du bonheur » – Charles Pinot Duclos


Leçon n°1 : Ne doute jamais de ta valeur ; les autres en doutent déjà suffisamment.

Tout d’abord, voici ce que j’appelle ta valeur :

Ta valeur au sens large : qui tu es, ce que tu représentes, ton image…

Et tes valeurs : qui représente le socle de ta personnalité, celles que tu portes en toi et qui définit ton comportement au quotidien (exemples : sagesse, bienveillance, solidarité, honnêteté, transmission, découverte, amour, amitié, famille…).

Si tu veux en savoir plus sur les valeurs, je t’invite à consulter cet article où je te donne plus d’infos : “L’importance d’être alignée avec ses valeurs”.

Revenons maintenant au sens de cette leçon.

Quand je dis que les autres en doutent suffisamment assez, c’est que nous n’avons pas tous les mêmes standards concernant les valeurs et les qualités humaines.

Alors si tu considères qu’une de tes qualités, valeurs (ou principes) est importante à tes yeux alors qu’elle ne l’est pas forcément aux yeux des autres ou même de la société, penses à la revaloriser à sa juste valeur.

Je te donne quelques exemples : nous sommes dans une société où la pudeur n’est pas forcément une qualité mise en avant voire négligée mais c’est peut-être pour toi une chose importante.

Même exemple avec la gentillesse. De nos jours, il faudrait être super cultivée, avoir un bon statut social, être intelligente mais personne ne parle de la gentillesse ?

Si la gentillesse est une qualité forte chez toi et qui fait partie des qualités humaines que tu juges comme étant importante dans ce monde, redonne lui sa juste place.

« Le monde ne vous estime jamais plus que vous ne le faites » – Sonja Henie


Leçon n°2 : Être soi-même et avoir le courage de le rester.

J’ai appris (notamment dans ma vie d’entrepreneure) que malgré tous les efforts qu’on peut mettre, on ne plaira jamais à tout le monde. Et finalement, c’est très bien comme ça.

Car quand on essaye de plaire à tout le monde, on en arrive à s’inventer inconsciemment une autre personnalité et à vouloir intégrer un moule qui ne nous correspond pas forcément : tout cela pour éviter de se faire critiquer et être aimé.

Alors je peux comprendre qu’il soit difficile de faire face aux critiques. Mais cela peut détruire l’estime que tu as de toi-même : ce ne sont pas les critiques qui te détruisent mais l’importance que tu leurs donnes.

Ainsi ce que je veux que tu retiennes ici, c’est qu’il ne faut jamais rien prendre personnellement. Reste toi-même peu importe le jugement des autres. 

Et c’est d’ailleurs l’un des 4 principes des accords toltèques (si ce concept est encore inconnu pour toi, je te renvoie vers cet article “ces 4 principes secrets à connaître d’urgence”).

Être soi-même et en toutes circonstances, c’est quelque chose qui à mon sens représente la liberté. C’est une délivrance de ne plus vouloir plaire à tout le monde quitte à déranger.

Car en réalité, il est bien plus difficile et fatiguant de faire semblant d’être quelqu’un d’autre que soi.

 

« Vouloir être quelqu’un d’autre est un gaspillage de qui tu es » – Kurt Cobain


Leçon n°3 : Ne pas se faire influencer et écouter son intuition

L’intuition est peut-être quelque chose d’abstrait pour toi alors je vais t’en donner une définition très simple.

L’intuition, c’est un ressenti au fond de toi qui oriente tes choix et tes actions. C’est cette petite alerte qui se traduit très souvent par un ressenti dans ton corps qui te dit, face à une situation, d’y aller ou de ne pas y aller.

Échanger avec les personnes qui t’entourent te permet d’avoir une plus grande ouverture d’esprit, remettre en question certaines de tes croyances, changer d’avis… et tout cela est évidemment encourageant mais se faire influencer dans le « mauvais sens » pourrait te porter préjudice : ne pas respecter tes valeurs, ton instinct/ton intuition et ton coeur te mènera à ne plus être alignée avec qui tu es. Ainsi, tu risques de te perdre et à ne plus savoir qui tu es et ton estime va en prendre un coup. 

Écouter son intuition, c’est aussi lâcher-prise et se faire confiance car nous avons trop tendance à vouloir trouver une justification rationnelle à toutes les situations alors que nous ne sommes pas forcément apte, à certains moments de notre vie, de tout comprendre. 

Alors tu as le droit de t’écouter même si la décision que tu veux prendre n’est pas rationnelle : fais-toi confiance tout simplement.


Leçon n°4 : Être bienveillante et sans jugement

Si je pouvais résumer cette leçon en deux mots, ce serait tout simplement « être gentille ».

Être gentille envers les autres bien entendu mais envers soi-même également.

Comme je le disais dans l’exemple plus haut, je me suis rendu compte que la gentillesse était une qualité trop négligée alors que je trouve que c’est l’une des plus belles qualités.

Être gentille, c’est être bienveillante envers les autres, être douce, prendre soin des autres et de ce qui nous entoure, ne pas juger les autres constamment. Mais c’est aussi le faire pour soi et arrêter de se parler mal mais plutôt cultiver un dialogue positif avec soi-même.

Plus tu cultiveras un dialogue interne positif, plus tu seras capable de t’aimer et ainsi ton estime augmentera. En effet, l’estime que tu as de toi-même résulte de la façon dont tu prends soin de toi et de la manière dont tu entretiens tes pensées envers toi-même.

Comme nous le dit si bien cette citation :

“Vous pouvez évaluer le degré auquel votre parole est impeccable à la mesure de l’amour que vous avez pour vous-mêmes. L’intensité de votre amour-propre et les sentiments que vous nourrissez envers vous sont directement proportionnels à la qualité et à l’intégrité de votre parole. Lorsque celle-ci est impeccable, vous vous sentez bien ; vous êtes heureux et en paix” – Don Miguel Ruiz


Leçon n°5 : Se respecter ; pour se faire respecter

Revenons rapidement à la définition de l’estime de soi : quand je dis que l’estime de soi, c’est l’amour qu’on se porte, je fais référence ici plus précisément au fait de se respecter.

C’est peut-être quelque chose de contre-intuitif pour toi mais quand tu ne te respectes pas toi-même, les autres ne te respecte pas non plus.

Comment veux-tu qu’on ne te dévalorise pas si tu te dévalorise toi-même ?

Cette cinquième leçon est très liée à la leçon précédente : ton comportement et ton attitude résultent de tes pensées. Si tes pensées envers toi-même sont mauvaises, ton corps va le retranscrire par la suite.

Se respecter, c’est prendre soin de soi, se parler gentiment (comme vu plus haut) et reconnaître encore une fois sa valeur.
Se respecter, c’est aussi respecter les engagements qu’on prends envers soi.

Alors avant même d’aller chercher comment t’affirmer et comment t’imposer pour te faire respecter auprès des autres, apprends à te respecter toi-même dans ton intimité.

Je t’invite également à lire cet article où je donne “10 façons de prendre soin de soi” (sans être égoïste) si tu veux aller plus loin.

« Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre consentement » – Eleanor Roosevelt


Leçon n°6 : Reconnaître et accepter ses erreurs

Si je devais te partager une seule leçon pour détruire l’estime que tu as de toi-même, je te dirais : pointe du doigt toutes tes erreurs et ne passe pas à autre chose.

Je me suis rendu compte au fil de mes expériences personnelles comme professionnelles, qu’à chaque fois que j’avais fait le mauvais choix ou que j’avais pris la mauvaise décision, je pouvais m’en vouloir pendant des semaines et je ne lâchais jamais l’affaire : « pourquoi est-ce que j’ai fait ça ? », « mais pourquoi est-ce que ça ne marche pas comme je le voudrais ? », « Pourquoi, pourquoi, pourquoi… »

Puis à force d’enchaîner erreurs, échecs et mauvaises décisions, j’ai fini par développer un art qui m’est cher aujourd’hui : l’art de s’en foutre ou l’art de se foutre la paix 🙂 (au choix).

Plus je discutais avec les gens autour de moi, plus je m’ouvrais au monde et plus je me rendais bien compte que faire des erreurs, ça arrive à tout le mondeEt tout le monde a bien évidemment le droit de se tromper.

Je ne suis pas parfaite et je l’assume complètement. 

Alors prends la responsabilité de tes erreurs mais ne culpabilises pas et ne te blâme pas constamment pour celles-ci. 

“Quelquefois l’échec est nécessaire à l’artiste. Cela lui rappelle que l’échec n’est pas un désastre définitif. Et cela le libère de la tapageuse contrainte du perfectionnisme.” – John Berger


Leçon n°7 : Transformer ses blessures en sagesse

Et si je devais te demander de ne retenir qu’une leçon, ce serait celle-ci.

Chaque épreuve que Dieu nous mets dans notre vie est en réalité un bienfait : c’est une sagesse pour celui qui veut bien la voir. Comme on dit “ce qui ne te tue pas, te rend plus fort”. Car chaque épreuve nous demande de nous réformer : c’est le moment de faire une pause, le moment de prendre du recul sur sa vie, analyser ce qui va et ce qui ne va pas.

On l’a vu également avec l’épisode du Covid… combien de personnes ont dû se remettre en question ? remettre en question le sens qu’il donnait à leur travail ? à leurs aspirations ? 

Alors si tu ne change pas ta vision de l’épreuve et que tu l’as voit toujours comme une fatalité et non comme une sagesse, il te sera très difficile d’aller de l’avant.

« Personne ne peut retourner en arrière, mais tout le monde peut aller de l’avant. Et demain, quand le soleil se lèvera, il suffira de se répéter : je vais regarder cette journée comme si c’était la première de ma vie » – Paulo Coelho

Si tu veux en savoir plus sur comment surmonter ses épreuves et en faire une force, je te conseille ces deux articles :

 

Leçon n°8 (en bonus) : Trouver son Ikigaï ; être à sa juste place

Pour conclure, je te partage une 8ème leçon en bonus qui est pour moi l’une des plus évidente : le fait de trouver sa voie, sa mission de vie nous permets d’être à notre juste place et enfin être alignée avec qui nous sommes. Ainsi, inévitablement, l’estime de soi augmente et peut être facilement cultivée au quotidien.

Je t’invite pour conclure à retenir que l’estime de soi, comme ton bonheur est quelque chose qui se trouve d’abord à l’intérieur de toi avant de le chercher à l’extérieur.

“Tu vaudras aux yeux des autres ce que tu vaudras à tes yeux” – Proverbe latin

Cette leçon n’étant qu’un petit bonus pour clôturer mes réflexions sur l’estime de soi, je me ferais un plaisir de répondre à tes questions si tu souhaites trouver ton ta voie et ton Ikigaï. Tu peux réserver ton diagnostic offert avec moi juste ici.

Ines Zivkovic, ZVK Coaching

Laisser un commentaire