5 Blocages de l’action qui vous freinent dans vos aspirations

5 Blocages de l’action qui vous freinent dans vos aspirations

Dans cet article que j’ai l’opportunité de publier sur ZVK Coaching, je vais vous parler des blocages de l’action et vous donner des pistes pour les surmonter. Au fait, je m’appelle Julien, je suis auteur et créateur de contenu de développement personnel. Passer à l’action peut être compliqué, voire paraître insurmontable dans certaines situations. Cependant, il y a toujours des solutions, et c’est à nous de surmonter les blocages de l’action et de réaliser nos aspirations. Personne ne le fera à notre place, et nous avons qu’une seule vie. De ce fait, dans cet article vous découvrirez 5 blocages majeurs du passage à l’action. Également, vous trouverez des informations précieuses pour vous aider à lever ces blocages et les surmonter. Le tout sur un ton simple et bienveillant orienté vers l’action.

 

 

Passer à l’action est nécessaire à notre épanouissement

L’importance de l’action

Avant de voir quels sont les blocages de l’action, intéressons-nous à l’importance de l’action. En effet, passer à l’action est d’une importance cruciale en matière d’épanouissement. Pourquoi cela ? Tout simplement car il ne peut y avoir de résultat sans action. En d’autres termes, votre situation actuelle est en grande partie le fruit de vos actions passées. La bonne nouvelle, c’est que votre situation future sera le résultat de vos actions actuelles. 

Les actions entraînent des résultats

Ainsi, si vous aspirez à mieux dans votre vie, sur quelque aspect que ce soit, vous devez passer à l’action et opérer des changements. Il y a une relation de cause à effet directe entre les actions que l’on mène et les résultats que l’on observe dans sa vie. Pas d’action, pas de résultat. Actions productives et positives, résultats importants et positifs. Actions négatives et mauvais choix, résultats négatifs. Etc… J’ai volontairement grossi le trait, mais je pense que vous avez compris l’idée. 

Pourquoi les blocages de l’action nous empêchent d’agir ?

Les décisions produisent des actions

Avant de lister les blocages de l’action, prenons le temps de mieux comprendre notre fonctionnement. De ce fait, nous avons vu que les actions entraînaient des résultats. La question que l’on peut se poser à présent est “Qu’est-ce qui entraîne les actions ?”. Les actions sont le fruit de nos décisions, nos choix, et de notre motivation. En effet, la motivation joue un rôle moteur dans le passage à l’action. De plus, les décisions et les choix viennent marquer la direction que l’on souhaite donner à notre vie. Ainsi, les décisions produisent des actions qui produisent des résultats. 

Comment prenons-nous nos décisions ? 

Nous sommes des êtres émotionnels. En effet, les émotions jouent un rôle important dans notre existence. Les émotions rythment notre vie et influencent directement notre niveau d’épanouissement. De plus, les émotions jouent un rôle important dans la prise de décision. En d’autres termes, les blocages de l’action sont souvent des blocages émotionnels, ou liés à la manière dont nous gérons nos émotions. Pour passer à l’action, une grande qualité à développer est donc de savoir gérer ses émotions. On peut alors parler “d’intelligence émotionnelle”… Ainsi, pour lever les blocages de l’action, il convient de les identifier, puis de les surmonter intérieurement et émotionnellement.

Les blocages de l’action : 5 freins qui vous empêchent d’agir !

Blocage de l’action n°1 : La peur

La peur est une des émotions primaires. A l’origine, la peur est faite pour nous aider. En effet, la peur a pour but premier de nous protéger en cas de danger physique par exemple. Dans une telle situation, nous sommes alors poussés à fuir ou à lutter pour notre survie. Cependant, la peur a différents visages. De plus, dans notre mode de vie actuel, nous ne sommes pas tout les jours exposés à des dangers physiques, et c’est tant mieux d’ailleurs. Ainsi, voyons les différentes peurs qui nous freinent et peuvent représenter de réels blocages de l’action.

La peur de l’échec

Parmi les blocages de l’action, la peur de l’échec revient souvent. En effet, la peur de l’échec nous inhibe, car on se concentre sur l’échec et non sur la réussite. En réalité, le seul échec serait de ne rien faire et de ne pas essayer. D’ailleurs, qu’est-ce que l’échec après tout ? Pour surmonter la peur de l’échec, il convient de changer son regard sur l’échec. 

La peur de l’inconnu

Autre blocage de l’action : la peur de l’inconnu. Beaucoup de personnes n’osent pas agir et changer, car “on sait ce qu’on quitte, mais on ne sait pas ce qu’on trouve ensuite”. La meilleure manière de diminuer cette peur est de créer sa situation, ses circonstances, sa vie. Cela nécessite de passer à l’action. De plus, la peur de l’inconnu manifeste un manque de clarté, ce qui ne nous met pas en confiance, et donc nous inhibe.

La peur de perdre

La peur de perdre est une peur qui concerne les personnes qui ont déjà une situation acquise. Ainsi, les personnes en reconversion ou devant faire face à un choix important dans leur vie (personnelle ou professionnelle), peuvent rencontrer ce type de peur. La notion de risque fait partie de l’action. En effet, passer à l’action est une prise de risque en soi. Selon votre profil, vous serez plus ou moins enclin à prendre des risques, mais comprenez que pour réussir une entreprise, il vaut mieux être optimiste. Apprendre à relativiser et développer l’optimisme nous aide à surmonter nos peurs et à passer à l’action.

La peur du regard des autres

Enfin, parmi les blocages de l’action, on rencontre souvent la peur du regard des autres. En d’autres termes, on a peur d’être jugé ou mal perçu par les autres, alors on ne fait rien. Le problème avec une telle attitude, c’est qu’en voulant plaire aux autres, on ne se plait pas à soi-même. En effet, on va emmagasiner de la frustration, car on n’ose pas faire ce qui nous anime par simple peur du regard des autres. Or, le regard que l’on porte sur soi est plus important que le regard des autres. Plaire à tout le monde est tout simplement impossible, ce qui importe réellement c’est de se plaire à soi est d’être en alignement avec qui on est intérieurement. Et si l’avis des autres n’était qu’une projection mentale produite par notre imagination… ?

Blocage de l’action n°2 : Le manque de confiance 

L’un des blocages de l’action qui revient souvent est le manque de confiance en soi. De ce fait, permettez-moi de vous dire la chose suivante : “Ce n’est pas parce qu’on a confiance en soi qu’on passe à l’action. C’est parce qu’on passe à l’action qu’on a confiance en soi”. En effet, la confiance en soi est l’appréciation de notre capacité à faire ou accomplir une action donnée. Si on se sent capable, on a confiance. En revanche, si on se sent incapable, on n’a pas confiance. La confiance en soi est une relation que l’on tisse avec soi-même, et il n’est jamais trop tard pour la développer et la renforcer. Cela passe nécessairement par le passage à l’action. Ainsi, mêmes de toutes petites actions qui peuvent paraître insignifiantes peuvent jouer un rôle positif dans l’édification de la confiance en soi.

Blocage de l’action n°3 : Le manque de clarté 

La clarté est le fait de savoir où on va, pourquoi, et comment. Plus ce que l’on veut faire est clair dans notre esprit, plus le passage à l’action est facilité. En revanche, le manque de clarté est un blocage de l’action qui nous immobilise. Pour palier ce manque de clarté, il faut effectuer un travail personnel en amont. Cela passe par la connaissance de soi et de ses aspirations. Egalement, les notions de vision, d’objectifs et de plan d’action sont à considérer. Enfin, mettre à plat le tout, à l’écrit par exemple, nous aide à clarifier les actions que l’on souhaite mener. Comment accomplir quelque chose qu’on n’a pas défini ? 

Blocage de l’action n°4 : Le manque de motivation

On a vu précédemment que le passage à l’action était le fruit de nos décisions et de notre motivation. En d’autres termes, la décision joue le rôle de gouvernail, et la motivation, joue le rôle de carburant. De ce fait, le manque de motivation est un blocage de l’action, car pour agir il nous faut du “carburant”. Il existe deux types de motivations : la motivation intrinsèque et la motivation extrinsèque. La motivation intrinsèque est celle qui vient de l’intérieur. Cela signifie que nous sommes motivés à agir dans l’espoir d’obtenir un résultat qui nous anime intérieurement. Une question importante à se poser dans toute entreprise que l’on mène est la question “Pourquoi ?”. Plus notre “pourquoi” sera fort intérieurement, plus notre motivation sera grande.

Blocage de l’action n° 5 : L’indécision

Pour illustrer l’indécision, je vais vous parler de l’âne de Buridan. C’est une histoire selon laquelle un âne avait à la fois soif et faim. Devant cet âne se trouvaient un saut d’eau pour rassasier sa soif et un saut d’avoine pour combler sa faim. Face à ces deux sauts, l’âne ne savait lequel choisir, ni par où commencer. Faute de décision, il mourut de faim et de soif… Cette histoire est imagée, mais nous invite à prendre des décisions. La seule mauvaise décision est celle de l’indécision. 

Comment surmonter les blocages de l’action et passer à l’action ?

Préparez-vous à l’action

Pour faciliter le passage à l’action, la préparation est très utile. La préparation peut prendre différentes formes. En effet, il peut s’agir de préparation mentale, de conditionnement, d’autosuggestion, de technique de gestion des émotions ou encore d’apprentissage et de pratique. Par exemple, le fait de se former sur un sujet nous prépare à l’action. L’intérêt est double : et technique, et psychologique. De même, lorsqu’il s’agit de répéter ou de pratiquer en vue d’une échéance. La préparation renforce la confiance en soi, diminue la peur, et répond au besoin de clarté.

Commencez petit

Commencer petit aide à créer et initier un mouvement. Ce qui compte ce n’est pas la taille des actions entreprises. Ce qui compte, c’est le fait d’agir et de passer à l’action. Puis, les actions évolueront en fonction des résultats et de la confiance que l’on construira. C’est ce que j’aime appelé “La magie de l’action”. Commencez petit. Soyez régulier dans vos actions. Essayez de progresser et de vous améliorer dans ce que vous faîtes. Ainsi, de fil en aiguille vous constaterez d’impressionnants changements positifs autour de vous. “Un voyage de mille lieux commence toujours par un premier pas”.

Un objectif à la fois

Pour passer à l’action de manière efficace, il est important de rester concentré sur un objectif précis. Surtout lorsque l’on débute et qu’il faut alors maximiser ses chances de réussite pour ne pas se décourager. Si on s’éparpille trop, on dilue nos efforts et notre impact et on réduit donc nos résultats. Le risque est de se démotiver et d’abandonner. 

Faîtes-vous aider

Se faire aider permet d’avancer plus sereinement. En effet, si vous avancez seul et sans information, vous risquez de faire des erreurs et de vous démotiver. De ce fait, vous pouvez vous faire aider de différentes manières comme par exemples :

  • Trouver un partenaire qui partage les mêmes objectifs que vous
  • Lire des livres de développement personnel
  • Regarder des vidéos inspirantes
  • Suivre une formation dans un domaine en lien avec vos aspirations
  • Échanger avec une personne qui a déjà fait ce que vous voulez faire (mentor)
  • Demander conseils à un coach

Lever les blocages de l’action est un choix

Pour conclure cet article, je dirai que lever les blocages de l’action est avant tout un choix. En effet, cela ne veut pas dire que c’est facile. En revanche, lorsque l’on est décidé à agir et à prendre sa vie en main en réalisant ses aspirations, on trouve le moyen de démystifier le passage à l’action et de lever les blocages qui nous inhibent. Ainsi, j’aime parler de cheminement pour définir cette démarche enrichissante qu’est celle de l’accomplissement de soi. L’action n’est pas une fin en soi, c’est un moyen qui nous permet de nous développer et de nous accomplir. L’action fait le pont entre notre monde intérieur et notre monde extérieur. 

Julien de dev-perso.com – le 01 janvier 2020

Partager l'article avec :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire