Les blue zones : les régions dans le monde où l’on vit heureux

Les blue zones : les régions dans le monde où l’on vit heureux

Savais-tu qu’il existe sur Terre des régions où l’on a recensé le plus de centenaires au monde ? Comment font-ils pour vivre aussi longtemps ? Ont-ils un secret ? 

Deux démographes (Gianni Les et Michel Poulain) et un journaliste (Dan Buettner) ont identifié 5 zones précises de notre planète où l’on retrouve le plus grand nombre de centenaires nommées “Blue Zones”.

Ces habitants à la longévité exceptionnelle se situent au Japon sur l’île d’Okinawa, la province d’Ogliastra de Sardaigne en Italie, la péninsule de Nicoya au Costa Rica, l’île d’Icarie en Grèce et Loma Lina en Californie aux USA.

5 régions Blue Zones - ZVK Coaching - Ikigaï

Les 5 Blue Zones identifiées dans le monde

Ces « Blue Zone » partagent des caractéristiques communes dans le style de vie qui contribuent à la longévité de leur population :

  • Activité physique modérée et/ou régulière, tout au long de la vie (réduit le stress).
  • Semi-végétarisme, la nourriture provenant en grande partie de plantes.
  • Non fumeur et consommation modérée d’alcool, voire inexistante.
  • Engagement dans la spiritualité ou la religion.
  • La famille est au centre de la vie ; les personnes âgées ne sont pas isolées et sont soient dans la famille ou en communauté (limite la dépression).
  • Engagement social, intégration dans la communauté.
  • Donner un sens à sa vie

     

Okinawa, principale île de l’archipel japonais, réputée pour la longévité de ses habitants fait partie des 5 « zones bleues » de notre planète. Elle est connue pour son mode de vie, son alimentation saine et pour avoir trois fois plus de centenaires qu’ailleurs, et principalement des femmes. 

4 facteurs essentiels nous donnent des indications sur l’exceptionnelle longévité de ses habitants :

1. L’alimentation : 

Elle s’accompagne de principes traditionnels :

– « hara hachi bu » consiste à manger de façon à être rassasié à 80 % à la fin d’un repas.

– « kuten gwa » encourage à ne manger que de petites portions.

– « nuchi gusui » consiste à manger en pensant que les aliments ont des pouvoirs de guérison.

– favoriser une assiette colorée, synonyme de diversité alimentaire

2. L’activité physique :

Les personnes âgées sont très actives à Okinawa.

3. Le système d’entraide mutuelle et la notion de groupe (la communauté) :

Essentiel dans la culture japonaise, par exemple lors de réunions régulières appelées « moai » qui signifie l’amour de la communauté en japonais.

En effet, les japonais considèrent qu’on ne peut pas trouver de sens profond à sa vie si nous n’apportons pas un minimum notre contribution aux autres.

4. Donner un sens à sa vie :

Il est très important pour eux de donner un sens à leur vie, d’avoir un « ikigaï » c’est-à-dire d’avoir une raison de se lever chaque matin.

Ainsi, on peut observer que les points principaux ressortant en priorité de ces « zones bleues » sont l’activité physique, l’alimentation et le fait de donner un sens à sa vie pour être heureux.

Ce dernier est très bien défini par les japonais : l’Ikigaï. 

L’Ikigaï, c’est la réunion des termes « Iki » signifiant « vie » et « Kaï » (prononcé Gaï) désignant la « valeur ». C’est alors une expression pouvant se traduire par « la valeur de la vie », « le sens de la vie » ou encore « la raison pour laquelle tu te lèves chaque matin » !

Avoir un Ikigaï est tout simplement un art de vivre, une philosophie de vie qui consiste à dire que si l’on veut avoir une vie riche et heureuse, il faut y trouver un sens et savoir pour quoi on décide de vivre un nouveau jour.

Et pour trouver du sens, être payé pour aider les autres tout en faisant ce que l’on aime et en utilisant nos compétences serait la bonne conjonction comme nous le démontre cette matrice : 

Ikigaï ZVK Coaching

En effet, l’Ikigaï, c’est le croisement entre ces 4 facteurs :

Ce dont le monde a besoin – ce que vous adorez faire – ce pour quoi vous êtes doués – ce pour quoi vous être payé.

Ce qui constituerait ta mission, ta passion, ta profession et ta vocation !

« La seule manière de faire du bon travail est d’aimer de ce que vous faites » – Steve Jobs

Selon les Japonais, trouver son Ikigaï serait la clé du bonheur, et tout le monde en posséderait un. Il est en quelque sorte, le coeur qui fait fonctionner l’incroyable longévité japonaise.

L’alimentation saine, l’activité physique et la communauté deviennent un ensemble logique de sa voie personnelle, dès lors qu’on trouve son Ikigaï.

 

Et toi, as-tu trouvé ton Ikigaï ? 

Si ce n’est pas encore le cas aujourd’hui, tu peux télécharger ton E-book offert “Comment Trouver Son Ikigaï’ en cliquant ici.

Ines Zivkovic, ZVK Coaching, le 22 janvier 2020

Partager l'article avec :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire