COMMENT SE RELEVER DE NOS ÉPREUVES ? L'ART DE LA RÉSILIENCE

L'art de la résilience

“Personne ne peut retourner en arrière, mais tout le monde peut aller de l’avant. Et demain, quand le soleil de lèvera, il suffira de se répéter : je vais regarder cette journée comme si c’était la première de ma vie” – Paulo Coelho

Déf. Résilience : la capacité à surmonter un choc.

Je me suis souvent demandé comment me relever de mes épreuves ? Comment faire face aux souffrances vécues et avancer sereinement dans la vie après un événement tragique ? En d’autres termes, comment réparer ce qui a été brisé et se relever ?

J’ai une bonne nouvelle pour toi car j’ai trouvé la solution.

Le livre “Kintsugi : l’art de la résilience” de Céline Santini a été une grande source d’inspiration pour répondre à mes questions.

L’art du Kintsugi, également appelé le Kintsukoroi est un concept Japonais qui pourrait se traduire par “l’art de réparer” ! Oui, réparer de la poterie cassée avec des l’or plutôt que de la cacher ou de la jeter. Reconstruit, l’objet fissuré (“blessé”) s’en trouve également sublimé.

La vie nous fait vivre des tas de blessures physiques comme émotionnelles. Lorsqu’on se sent “détruite” ou avec “le coeur brisé”, la philosophie de l’art de la résilience nous offre la possibilité de transformer ces blessures en forces !

Comment faire ?

Avant toute chose : prendre conscience que chaque blessure fait de nous quelqu’un d’unique et de précieux. Si on est blessée, c’est qu’on est toujours en vie non ? Il faut donc apprendre à chérir nos blessures parce qu’elles nous montrent le chemin qu’on a parcouru.

“Le Kintsugi est la clef pour être soi-même” – Guillermo del Toro 

Le Kintsugi, c’est l’art de la résilience et c’est une métaphore puissante : si tu as souffert dans ta vie, que tu as des blessures et des cicatrices, le Kintsugi va pouvoir t’aider et te soutenir dans ton processus de guérison.

“Soigné, puis honoré, l’objet cassé assume son passé et devient paradoxalement plus résistant, plus beau et plus précieux qu’avant le choc” – Céline Santini dans “Kintsugi : l’art de la résilience”.

La technique du Kintsugi consiste à avancer vers l’avenir avec ses blessures et affronter les épreuves en plusieurs étapes (étapes similaires à la réparation de poteries cassées) :

1. BRISER : Il y un imprévu, une souffrance, un faux mouvement, un choc et c’est la chute… Tu es brisée…
Reprends tes esprits doucement, rassemble les éclats, donnes-toi une deuxième chance (une deuxième vie), choisis la voie de la réparation et visualise ton futur idéal.

2. ASSEMBLER : Maintenant prépare-toi, assemble toutes les pièces de ton “puzzle” pour tout reconstruire à l’image de ce que tu as imaginé et visualisé dans la première étape. Transforme ton poison en antidote, ta négativité en positivité, l’ancien en renouveau. Recolles les morceaux, si une pièce te manque, recréés-en de nouvelles.

“La casse d’une céramique ne signifie pas sa fin ou sa mise au rebut mais un renouveau et le début d’un autre cycle”- Serge Teyssot-Gay (Noir Désir)

3. PATIENTER : La patiente est une vertu. Élimine le superflu, maintiens-toi sur tes positions positives et régeneratices, respire et purifie-toi avant la phase de réparation.

4. RÉPARER : Comme l’a dit Beyoncé : “If we’re gonna heal, let it be glorious” (Si nous devons guérir, que ce soit avec splendeur). Prends donc ton temps pour parfaire ta réparation. Stabilise tes efforts.

5. RÉVÉLER : Ensuite vient le travail avec l’or, ce qui va sublimer ta souffrance. Donc la partie qu’on recouvre est très importante. C’est à travers ce processus que les gens réalisent ce que c’est vraiment de guérir une blessure. Réparer la partie qui n’est pas visible est incroyablement important car ton histoire est dans tes blessures et elles sont la preuve que tu as vécue. Ne les regarde pas d’un oeil pessimiste et négatif, mais plutôt avec un regard fier et positif.

6. SUBLIMER : Prends du recul et observes l’objet réparé et sublime-le. Ta nouvelle réincarnation est “une oeuvre d’art précieuse, unique et inestimable” qui vaut la peine d’être contemplée ! Ressens comme tu es plus solide qu’avant réparation. Raconte ton histoire, sois-en fière, inspire et sois la preuve vivante qu’il est possible de se relever de toutes épreuves difficiles ! 

“Nous portons les cicatrices de nos blessures. À nous de les honorer, car elles disent aussi que nous avons survécu et qu’elles nous ont rendus plus forts ou plus lucides” – Jacques Salomé

Ines Zivkovic, ZVK Coaching – Le 25 septembre 2019 

Partager l'article avec :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin

Cet article a 2 commentaires

  1. Superbe article sur le fait d’avancer et de se servir de ses expériences bonnes ou mauvaises afin de se construire son futur, théorie vraiment intéressante !

    Bravo

    1. Merci pour ton retour ! Je te conseille vivement le livre sur le sujet 🙂

Laisser un commentaire