L’importance d’être alignée avec tes valeurs

L’importance d’être alignée avec tes valeurs

Nous vivons une époque où, la mondialisation est à son apogée. L’accès à l’information, l’innovation ou encore l’évolution des transports sont des aspects qui facilitent notre quotidien. Cependant, l’évolution des mœurs va parfois à l’encontre de nos valeurs et impacte notre vie sociale, familiale et professionnelle.

As-tu déjà fait face à une situation professionnelle dans laquelle tu devais aller à l’encontre de tes valeurs ? Des moments où tu ne te sentais pas à ta place ? Des instants où tu devais renoncer à ta personnalité pour faire bonne image ?

Il s’agit là de la souffrance éthique que je vais définir plus longuement dans l’article. Tu verras à travers les différents points que je vais aborder à quel point il est important d’être aligné avec tes valeurs et son impact.

Qu’est-ce qu’une souffrance éthique ?

L’éthique est une branche de la philosophie que le Larousse définit ainsi :

  • Partie de la philosophie qui envisage les fondements de la morale.
  • Ensemble des principes moraux qui sont à la base de la conduite de quelqu’un.

J’ai trouvé intéressant de te partager ces deux sens car elles sont liées de part le principe de la morale.

Pour revenir sur la souffrance éthique en milieu professionnel, il s’agit d’occuper un poste, faire partie d’une entreprise dont tu ne partages pas les valeurs.

As-tu déjà remarqué que beaucoup de grandes entreprises mettent en avant leurs valeurs et leur culture d’entreprise ?

C’est tout simplement pour créer un sentiment d’appartenance qui aura pour but de favoriser l’engagement et l’investissement des futurs salariés.

Le lien entre valeurs et éthique

Maintenant que tu as une idée sur l’importance de l’éthique, voyons quel est son lien avec tes valeurs.

Qu’est-ce qu’une valeur ?

Selon le Larousse encore une fois, une valeur c’est “ce par quoi quelqu’un est digne d’estime sur le plan moral, intellectuel, professionnel”

Pour aller plus loin dans la définition, DE LASTIC Adélaïde, Doctorante, consultante-chercheuse en éthique des organisations et docteure en philosophie nous partage une vision philosophique du terme.

Une approche philosophique

Dans son document “Une approche philosophique du sens des valeurs. Se transformer soi-même pour transformer le monde ?”  DE LASTIC Adélaïde nous explique que (je cite) :

“le mot de valeur, en philosophie et plus particulièrement en éthique, recouvre une réalité probablement différente de celle qu’on perçoit dans le monde économique. Notons à ce propos qu’une valeur a besoin pour exister de la reconnaissance d’un collectif même si elle peut bien sûr exister à plusieurs niveaux : singulier (dans le cas des situations particulières), individuel (dans le cas des valeurs dans lesquelles un individu se reconnaît) et collectif.”

La reconnaissance du collectif : il est donc tout à fait normal que tu aies besoin que tes valeurs soient reconnues quel que soit le milieu dans lequel tu trouves.

L’importance de définir ses valeurs

Maintenant que nous avons défini les termes, voyons pourquoi il est important que tu aies défini tes valeurs.

Généralement, lorsque tu cherches du travail, le choix de l’entreprise que tu souhaites intégrer sera influencé par son positionnement, sa renommée nationale ou internationale, son histoire etc.

Tu as peut-être déjà fait face à une mésaventure en intégrant une grande entreprise pour réaliser qu’elle ne te correspond pas. C’est tout simplement parce que tu n’étais pas aligné sur les valeurs.

D’ailleurs, as-tu pris le temps de définir les tiennes ? Sais-tu les points sur lesquels tu serais intransigeante ?

“Je pense donc je suis”

Cette citation de Descartes devrais t’inspirer car même si tu parviens à choisir des valeurs qui te correspondent, elles viendront d’abord de ton être profond :

Qui es-tu ?

Pour définir tes valeurs, il va falloir que tu prennes le temps de faire une introspection. Tes valeurs font parties intégrante de ta personnalité c’est pourquoi je te propose de répondre à ces quelques questions :

 

  • Qu’est ce qui me défini en tant qu’être unique ?
  • Quels aspects de ton histoire t’ont permis de surmonter les épreuves ?

Tu peux aller plus loin dans la réflexion pour t’aider à définir 3 voire 4 valeurs qui te définissent. En voici quelques exemples :

  • Abondance
  • Solidarité
  • Amour
  • Fraternité
  • Justice
  • Détermination
  • Persévérance
  • Santé
  • Altruisme

Tes valeurs : le socle de ta personnalité

Maintenant que tu as connaissance de tes valeurs, garde en tête qu’elles font partie intégrante ta personnalité. Tu es unique, c’est pourquoi il est important que tes projets de vie, personnelle et professionnelle, donnent du sens à tes actions.

 

“Le bonheur, c’est lorsque ce que vous pensez, ce que vous dites et ce que vous faites sont en harmonie” –Gandhi

Tu te souviens que j’ai été comptable avant de me lancer dans le coaching ? Voici une anecdote de ces années dans le salariat …

Un jour, j’ai partagé à mon patron le désir de rencontrer physiquement des clients avec lesquels j’étais constamment en contact. Il m’a fait comprendre, de manière subtile, que je ne reflétais pas l’image de la société.

Pourquoi ? Car, toujours d’après lui, mon langage du “93” ressortait pas mal. Si j’ai pu entretenir des liens par téléphone avec les clients, pourquoi je n’y parviendrais en rendez-vous ?

Ce qui était déroutant, c’est que j’ai été recruté par cette même entreprise et que ma manière de m’exprimer n’avait pas changé. Il faisait peut-être allusion au fait que je n’avais pas l’accent “parisien” ou “bobo”…

Dans tous les cas, il s’agissait tout simplement du rejet de ma personnalité et c’est ce qui créée une souffrance éthique.

Les conséquences d’une souffrance éthique

Certains employeurs ou chef d’entreprise ne réalisent pas que le désengagement d’un salarié peut venir d’une souffrance profonde.

Par exemple, durant le confinement, le télétravail a été un parfait exemple pour voir à quel point il était facile de perdre le fil pour certains salariés…

Ce désengagement n’est pas forcément la cause d’une fainéantise quelconque à laquelle on voudrait nous faire croire. Je ne la partage pas car j’ai une croyance profonde :

Il n y a pas de fainéants, il y a seulement des personnes qui ne sont pas à leur place

D’ailleurs, lorsque tu n’es pas aligné sur tes valeurs dans ta vie professionnelle, tu vas chercher à les combler personnellement en t’investissant dans l’humanitaire, bénévolat ou autres actions en lien avec tes valeurs, et c’est ce qui peut, par exemple, provoquer une “surcharge mentale”.

Une surcharge mentale

La souffrance éthique au travail peut donner lieu à une surcharge mentale. Pourquoi ? Tout simplement parce que ton engagement dans des activités annexes vont te demander un temps et une énergie important. C’est comme si tu avais besoin de te ressourcer constamment. Le bien être que cela va te procurer va forcément te donner envie de t’y consacrer plus.

Dans son ouvrage  “La charge mentale des femmes… et celle des hommes”, Aurélia Schneider, psychiatre, analyse le concept de charge mentale, dont nous serions toutes et tous victimes, et livre les clefs pour s’alléger au quotidien.

“J’ai beaucoup de patientes par exemple, qui sont sur leur lieu de travail mais qui ont leur portable dans leur poche, dans l’attente d’un sms de leur enfant qui prend seul le bus. Sans compter le stock de numéros de baby-sitter à toujours avoir sur soi pour parer à une éventuelle urgence. Ça c’est de la charge mentale.” 

Extrait de l’article
Madame Le Figaro

Le quotidien devient donc une course contre la montre car tu cherches à t’épanouir en dehors de ce que tu possèdes déjà.

D’ailleurs, es-tu aligné avec tes valeurs ?

Sois aligné avec tes valeurs

“Il ne doit plus y avoir de différence entre ce que vous dites et ce que vous faites” – Gary Vaynernuck


Donne du sens à ton travail

Dans l’article Quel est le sens de ma vie, (que je t’invite à lire ), tu auras des éléments de réponse qui t’aideront à donner du sens à ta vie si tu es en questionnement.

Je pense, qu’en ayant conscience et connaissance du sens que tu donnes à ta vie (ton Ikigaï), cela te permettra d’orienter tes choix.

Chaque action que tu entreprendras dans toutes les sphères de ta vie aura un sens, celui que tu lui auras donné.

Tu peux t’inspirer des uns et des autres mais prend le temps d’investir en toi et en ta connaissance profonde.

Les conditions pour ne plus souffrir

Connaître le sens profond de ta vie et prendre le temps d’en donner à ton travail est une priorité. Celui-ci correspondra à tes valeurs qui t’apporteront de l’autonomie, de la liberté dans tes choix et actions.

De plus, mettre en place toutes les conditions pour ne plus souffrir, c’est te permettre de :

  • mettre ton intelligence au bon endroit
  • faire émerger ton potentiel
  • vivre en adéquation avec tes valeurs et trouver la paix intérieure
  • aider les autres de la manière dont tu en as envie

Il peut parfois être difficile de trouver un sens à ses actions, à ses projets ou trouver sa mission de vie. Je suis passé par là et comprend la frustration dans laquelle tu te trouves. Si tel est le cas, réserve ta place et on en parle lors d’un rendez-vous téléphonique juste ici 🙂 ! 

Laisser un commentaire