Vaincre le perfectionnisme grâce au Wabi sabi

ZVK Coaching Ikigaï

Nous avons, pour la plupart et chacun à son niveau, le souci du travail bien fait. Mais qu’en est-il lorsque cette volonté de bien faire devient extrême ? Oui, je parle ici du perfectionnisme…

Tu en as fait l’expérience ? Ce sentiment de frustration que tu ressens lorsque tu n’as pas accompli une tâche comme tu l’imaginais ?

Cette pression que tu t’infliges qui te mène à l’immobilisme et à l’inaction ?

Comme une évidence, tu te dis : ne faut-il pas que tout soit parfait pour commencer ? Qu’est-ce que le moment parfait ? Existe-t-il ? Qu’est-ce qu’un travail parfait ?

Dans cet article, je vais te partager un concept de vie japonais et te donner des clés pour enfin te détacher du perfectionnisme, lâcher prise et te concentrer sur ce que tu fais de mieux.

Le wabi-sabi ou l’art de vivre à la japonaise

Si tu as l’habitude de lire mes différents contenus, tu connais l’attachement que j’ai pour le japon et leur concept de vie.

ZVK Coaching Ikigaï

D’ailleurs, dans le livre, l’Art de vivre à la japonaise de Erin Niimi Longhurst  l’auteur évoque la notion de wabi-sabi.

Malgré une traduction qui reste délicate car pleine de sens, il nous explique qu’il s’agit à la fois de la vision du monde, de l’esthétique et de l’art de vivre.

Pourquoi cette manière de vivre ou cet état d’esprit a un succès fulgurant en dehors du japon ? Parce qu’elle casse tous les standards liés à la perfection.

L’auteur met en lumière ces quelques points où perfection rime avec :

  • rechercher la jeunesse sans cesse
  • être stable
  • n’avoir aucun problème

Ces points soulèvent une question : qui nous a inculqué ce standard de perfection ? Je fais le lien avec notre système de croyance et te renvoie à cet article.

Le wabi-sabi, c’est faire preuve de souplesse et trouver plus facilement la paix intérieure et le contentement. Cet état d’être incite à l’observation et à la bienveillance envers soi-même.

L’art de vivre à la japonaise t’aidera à te détacher du perfectionnisme.

ZVK Coaching Ikigaï

Préfères l’excellence au perfectionnisme

Qu’est-ce que le perfectionnisme ?

D’après le dictionnaire du CNRTL, il s’agit d’une personne qui est animé(e), obsédé(e) par un souci exagéré de la perfection en toute chose, notamment qui apporte un soin extrême, excessif dans la finition de son travail.

Il n’y a t-il pas dans cette définition un terme (voire plusieurs) qui as retenu ton attention ?

Le mot EXTRÊME et c’est ce qui fait toute la différence car le souci du détail n’est pas un problème en soi.

En effet, en tant que perfectionniste, tu vas te focaliser sur des points précis, voire inutile dans l’avancement de ton travail.

Comme je te le disais plus haut, le soucis du détail et la volonté de bien faire n’est pas un souci en soi.

Tout est dans la manière et c’est l’art de vivre :).

L’excellence ou l’art de vivre à la japonaise

En quoi consiste l’excellence ? C’est tout simplement de viser haut et de faire de son mieux selon ses capacités.

Bien que le perfectionnisme pousse au souci du  détail, cet état d’esprit te poussera à abandonner.

En effet tu te trouves dans une posture de tout ou rien car tu te fixes des objectifs irréalistes.

Il ne s’agit pas de bannir toute forme de rigueur et de volonté de bien faire, bien au contraire. Il te suffit de faire de ton mieux selon tes capacités.

Accepter de vivre sa condition humaine

Tu as conscience qu’en tant qu’être humain, nous ne sommes pas exempts de défauts. Ça peut te paraître évident mais je soulève ce point car si tu es perfectionniste, pourquoi cherches-tu à atteindre un idéal pour lequel tu ne possèdes pas les capacités ?

C’est pourquoi, cette phase d’acceptation est importante voire primordiale, tu es parfaite AVEC tes imperfections.

D’ailleurs, as-tu pris le temps de contempler et observer ce que tu as en ta possession ? Que ce soit matériel ou immatériel, qu’en fais-tu ?

Ce que tu possèdes

Dans le livre, l’auteur nous pousse à une réflexion profonde en mettant en lumière ce que nous possédons déjà.

On ne se rue pas sur les nouveautés, on ne pense pas à l’achat de nouveaux objets. Le wabi sabi , c’est de tomber sur un chemisier remisé au fond de notre penderie ou cuisiner un repas délicieux à partir de restes.

Alors, qu’as tu en ta possession pour en tirer une pleine satisfaction ?

Retrouves ta liberté et abandonnes le perfectionnisme

Bien que tu sois ambitieuse, rigoureuse et aies le souci du détail, gardes à l’esprit que le plus important, c’est de faire de ton mieux avec ce que tu as.

Cela peut te sembler paradoxale mais le perfectionnisme te fera tomber dans l’immobilisme. Pourquoi ? Car, si tu es dans ce cas, tu passes énormément de temps à réfléchir sur comment faire la choses parfaitement.

Finalement, tu te retrouves à ne rien faire car tu ne parviendras pas à satisfaire ton désir de perfection.

Pour enfin vivre pleinement la vie que tu mènes, je t’invite à retrouver ta liberté, à enfin respirer et vivre en adéquation avec tes capacités.

Qu’est ce qui se passera de grave si tu n’as pas fini une tâche que tu aies commencée ou “mal fait ” un travail qui n’est pas d’une grande importance ?

Voici un exercice de PNL que je te propose de mettre en place pour savourer cette nouvelle liberté.

Exercice pratique

Pour commencer, dédramatise la situation :). Il n’y a rien de mal à faire des erreurs, à ne pas être à la hauteur dans chaque action que tu entreprends.

Souviens-toi du plus important : faire de ton mieux.

Au début, cet exercice de PNL pourra te paraître difficile car comment un perfectionniste peut-il imaginer une seconde qu’une tâche soit inachevée ou ne pas la faire à la perfection ?

Ne t’en fais pas, il ne va rien se passer de grave.

Exercice :

  1. Imagine une tâche ou un travail que tu n’as pas fini
  2. Imagine la douleur ou la frustration que tu pourrais ressentir si ce travail n’était pas achevé ou mal fait
  3. Associe ce travail mal fait ou  incomplet à une sensation plaisante en allant chercher ce sentiment dans tes souvenirs
  4. Remplace la douleur ressentie par rapport au travail mal fait ou innacompli par ce sentiment de plaisir

Alors, comment s’est passé l’exercice ? N’hésite pas à me le partager en commentaire 🙂

Bien évidemment, ce travail d’ancrage est à répéter plusieurs fois pour que tu te rendes qu’il est possible de changer d’état mental.

Au fil du temps, tu pourras en rire et montrer une tâche inachevée pour dédramatiser la situation.

Maintenant que tu es sur le chemin de la liberté (oui, j’y tiens à ta liberté 🙂 ) prends note de ces différents points pour mieux gérer tes priorités.

La gestion des priorités avec la loi de Pareto

Tu dois très certainement passer beaucoup de temps sur les détails qui ne seront pas vu par les autres ou tout simplement pas importants par rapport à l’impact que tu souhaites sur tes projets.

Qu’est-ce que la loi de Pareto ?

Vilfredo Pareto est un économiste italien qui a mis en exergue à travers plusieurs études que dans son pays, 20 % des personnes détenaient 80 % des richesses. C’est de cette étude que le principe a été vérifié dans de nombreux cas.

La majorité des résultats ou des impacts que tu auras seront la cause d’une minorité d’actions. C’est pourquoi il est important que tu te concentres sur ces 20 %.

ZVK Coaching Ikigaï

Tout d’abord :

  • Fais le point et vois ce qui est vraiment important pour toi.
  • Aies une vision d’ensemble sur les points où ta concentration doit être focus
  • Recherche-la “perfection” / l’excellence dans les 20%
  • Centralise tous les détails non important dans les 80%

Si tu es perfectionniste,  il est évident que le changement ne sera pas immédiat mais progressif. Alors si tu dois l’être, autant que ce soit dans les 20 % :).

Adopte le wabi-sabi

À travers cet article, j’ai souhaité te montrer que tu pouvais adopter le wabi-sabi pour te détacher du perfectionnisme.

Cet art de vivre japonais qui nous donne une morale profonde sur l’essence de nos actions et leur impact.

Maintenant, tu as des clés en main pour vaincre le perfectionnisme et t’imposer avec tes imperfections car c’est ce qui te rend unique !

Laisser un commentaire