Comment s’auto-saboter en seulement 4 étapes ?

Comment s’auto-saboter en seulement 4 étapes ?

Dans cet article, je te partage comment facilement t’auto-saboter en seulement 4 étapes (pour évidemment ne pas reproduire ce schéma) et je vais te parler plus exactement du processus d’auto-destruction à éviter mais aussi du processus d’évolution qui te permettra d’avancer dans ta vie. 

Le processus d’auto-destruction est un des processus identifié par la « GESTALT » thérapie, une des psychothérapies humanistes les plus répandues. Elle a été conçue en 1951 par Friedrich (Fritz) Perls, un psychanalyste allemand. C’est une thérapie holistique qui aide à vivre mieux en prenant en compte tous les aspects du corps humain : pensées, émotions et corps.

L’objectif de la Gestalt Thérapie est de faire prendre conscience aux patients de ce qui se passe à l’instant T, “ici et maintenant”, par exemple ce qu’ils ressentent, ce qu’ils font, ce qu’ils évitent, leurs valeurs, leurs croyances, qui ils sont réellement au fond d’eux-même…

Mais tu dois peut-être te demander pourquoi je te parle de processus d’auto-destruction et quel est rapport avec l’Ikigaï ?

C’est simple, avant d’arriver à trouver ton Ikigaï, la raison pour laquelle tu te lèves chaque matin, il se peut que tu passes pas différentes phases pas faciles à vivre.

Nous avons chacun des besoins, qu’ils soient affectifs, financiers, intellectuels, matériels, spirituels… Ils sont vraiment propres à chacun. C’est possible que tu n’aies pas conscience de tes besoins, ou que tu en aies conscience mais que tu les fasses passer au second plan, par manque de temps par exemple.

Pour vivre heureuse et en harmonie, tes besoins doivent être satisfaits.

En fait, tout part de l’écoute ou non de tes besoins. C’est à dire que :

  • si tu n’écoutes pas tes besoins, tu tombes dans un processus d’auto-destruction.
  • si tu écoutes tes besoins, tu tombes dans un processus d’évolution.

Je t’explique juste après le processus d’auto-destruction pour que tu puisses comprendre les différentes phases. Cela t’aidera à évaluer ta situation actuelle.

Mise en situation

Prenons Lea comme exemple. Elle est salariée, fait régulièrement des heures supplémentaires régulièrement. Elle a souvent la pression parce-qu’elle a des objectifs au travail un peu éloignés de ses valeurs et en plus elle stagne dans sa carrière. De plus, elle n’a pas vraiment le temps de voir ses amis, d’avoir des activités extra-professionnelles et elle en vient même à se demander quel est le sens de sa vie… Tout cela joue malheureusement sur son moral, en plus de la fatigue. Elle est alors dans un processus d’auto-destruction.

Voilà comment cela se présente :

Processus de destruction

Étape 1 – Fuite du besoin

Lea sait qu’elle a besoin de se reposer, de se changer les idées, de prendre soin d’elle vraiment. Elle se dit même qu’elle devrait changer de travail… mais elle ne sait pas par quoi commencer, et puis elle n’a pas le temps pour y penser sérieusement. Alors elle passe à autre chose, elle verra ça plus tard.

Lea n’écoute pas volontairement son besoin.

Étape 2 – Intelligence de destruction

Pour pallier à sa fatigue et au stress, Lea met en place des stratégies… Elle adapte son mode de vie au travail. Par exemple, elle propose son aide pour boucler des dossiers urgents, et avec le sourire en pensant que de se sentir utile lui fera du bien. Elle commande ses repas ou prend des plats à emporter en passant devant le resto du coin, qu’elle va manger devant une série Netflix en rentrant tellement elle est fatiguée. Demain est un autre jour, et chaque jour se ressemble un peu…

Dans cette situation, Lea commence à développer une intelligence de destruction. C’est à dire qu’elle développe un sens/une faculté à ne plus du tout écouter ses besoins, elle n’a plus conscience de ses réels besoins et elle s’adapte en fait à son environnement.

Étape 3 – Sur-adaptation

Comme Lea est tout le temps dans la sur-adaptation, elle est évolue dans un environnement qui ne lui convient pas, elle est sous tension et dans l’agitation (frustration, pression qui monte, la coupe est pleine). Donc elle n’avance sur rien, elle passe d’une chose à une autre, elle a des réactions négatives face à l’accumulation… Elle est à la limite du burn-out.

Pour te donner un exemple concret, Lea peut sortir avec des amis pour leur faire plaisir alors qu’elle est épuisée et qu’elle a d’abord, vraiment besoin de dormir pour recharger ses batteries. Elle répond aux sollicitations des autres au lieu de prendre soin d’elle…

Étape 4 – Destruction finale

A force d’être trop dans l’agitation, Lea devient agressive envers elle-même et envers les autres. Elle est dans la victimisation. “C’est comme ça, c’est la vie”, “ce n’est pas de ma faute”, “la société nous empêche d’avancer”, “mon entourage est toxique”, “je ne peux rien changer” sont des idées qui lui traversent la tête souvent. Elle ne contrôle plus rien et se plaint constamment à son entourage.

Elle a l’impression que personne ne la comprend, que c’est la faute des autres et que c’est impossible de changer. Alors elle peut entrer dans une phase de résignation, de tristesse et de dévalorisation constante.

Elle se dit : “je suis bonne à rien”, “de toute façon à quoi ça sert, je rate tout ce que j’entreprends”.

Son estime de soi en prend un coup et elle n’a plus confiance en elle, ni en personne…

Cette attitude peut amener à la dépression…

Voilà ce qui peut arriver dans la pire phase…

Heureusement, en prenant conscience de la situation, il est possible de passer du processus de destruction au processus d’évolution, bien avant d’arriver dans la phase 4 de destruction finale ! En y allant pas à pas, et en étant accompagnée si le besoin se fait sentir, il est possible d’inverser la tendance.

L’introspection permet vraiment une prise de conscience qui permet de reprendre le contrôle de sa vie.

Voici les étapes du processus d’évolution identifié dans la GESTALT thérapie.

Processus d’évolution

Étape 1 – Écoute de ses besoins

On prend en compte concrètement ses besoins. C’est à dire qu’on écoute ses sensations, ses émotions et on essaie de comprendre pour quelles raisons ces sensations sont présentes, à quel besoin cela renvoie etc…

Pour continuer avec l’exemple de Lea. Elle réalise qu’elle est épuisée physiquement et nerveusement. Ses réveils sont difficiles parce-qu’elle n’a vraiment pas envie d’aller au bureau. Alors elle cherche la cause et se rend compte que son poste ne lui convient plus et qu’elle ne s’épanouit plus dans son travail qui n’a plus aucun sens pour elle.

Étape 2 – Solutions

Lea réfléchit aux options possibles pour répondre à sa quête de sens et son besoin d’épanouissement professionnel. Elle pourrait peut-être :

  • faire un bilan de compétences
  • envisager une reconversion professionnelle
  • gérer son temps différemment
  • échanger avec des personnes qui sont dans la même situation qu’elle
  • etc…

Étape 3 – Prise de recul

Suite à l’écoute de ses besoins et réflexions, une prise de conscience se fait sur ce qui est important dans sa vie.

Lea se fixe alors des objectifs pour avancer : prendre plus soin d’elle et trouver sa voie, sa vocation, son métier idéal !

Elle comprend pourquoi il est important de les réaliser.

Étape 4 – Passer à l’action

Après s’être fixé des objectifs, Lea met en place des actions et elle active le changement.

Avancer étape par étape permet de dissiper le brouillard et d’y voir plus clair sur la suite.

Notre héroïne reprend confiance en elle, elle teste des nouvelles activités, elle rencontre de nouvelles personnes. Elle sort de sa zone de confort et même si elle n’est pas toujours très à l’aise, c’est très stimulant ! Elle apprend à se connaître de mieux en mieux au fil de ses actions et elle découvre son potentiel et toutes les possibilités qui s’offrent à elle.

Étape 5 – Harmonie

Quand les besoins sont nourris, on peut reprendre le contrôle de sa vie. Et enfin on peut (re)trouver une harmonie.

Lea ressent un bien-être qu’elle n’avait plus connu depuis longtemps, elle peut enfin être elle-même !

En conclusion, seuls la prise de conscience suivi d’un passage à l’action permettent le changement !

“Une compréhension purement intellectuelle du problème n’entraîne aucun changement” – Freud

J’espère que cet article t’aura aider à y voir plus clair sur ta situation actuelle et t’aura apporté des clés pour entamer ou avancer dans ton processus d’évolution.

Pour commencer, tu peux te poser les 2 questions suivantes :

  • Quels sont mes besoins actuellement ?
  • Quelle action je peux mettre en place dès maintenant pour les satisfaire ?

Laisser un commentaire